« Conversion » à l’athéisme

En bref comment je suis passé de croyant (catholique romain) très tenté par une entré dans les ordres à un athéisme résolu et sans doute.

J’ai été élevé dans la foi catholique, baptême, première communion, communion solennelle… j’ai été enfant de cœur et jeune témoin du christ. Ma foi était sincère je « parlais » à dieu, je priais, le christ était un de mes héros.

Et j’ai simplement lu. J’ai lu la bible (plusieurs fois) et ma face critique, sceptique s’est trouvée interloquée par ma lecture. Mon esprit logique s’est rebellé.

Ce texte ne collait pas ! Il y avait trop d’incohérences (voir par exemple mon billet sur Caïn et Abel). De plus l’histoire me montrait que la religion juive, berceau du christianisme n’était qu’une parmi des centaines, des milliers d’autres. Pourquoi celle-la détiendrait la vérité et pas une autre. Enfin ma passion pour les sciences, me montrait que tout ça n’avait aucun sens. Un dieu ou des dieux n’étaient pas nécessaires à l’existence de l’univers et en son sein de l’espèce infinitésimale : l’Homme. Pire cela compliquait tout, était en contradiction avec l’état des connaissances.

Ajoutons sans doute à cela que l’image que me montrait le monde dans lequel je vis me faisait penser au vu des morts, des misères, des catastrophes… que si dieu(x) existait, c’était un beau salop !

Tout simple, juste un peu de logique, d’esprit critique et toute votre vie est chamboulée.

A noter que je n’ai rien contre les croyants. Il m’est même arrivé de regretter mon athéisme, la vie dans la foi est tellement plus facile ! S’ils sont heureux tant mieux. Une limite quand-même et de taille, s’ils veulent imposer aux autres leurs croyances alors là ils me trouveront toujours face à eux. On va me dire mais en publiant tes articles, tu cherche à les changer, à les convertir à tes opinions ! Je ne pense pas, certes je partage mon opinion mais ils sont libre de la refuser. Je souhaite même qu’ils me donnent la leur mais avec des arguments solides, pas simplement des citations de textes religieux ou autres. Je ne dispose pas de la vérité absolue.

Continuer la lecture
Éléments : Caïn et Abel
Hans Acker, Caïn tuant Abel - détail de la cathédrale luthérienne Ulm Münster à Ulm. (Yorck Project)

Éléments : Caïn et Abel

L’histoire de Caïn et Abel est un des éléments de la bible qui a déclenché mon esprit critique alors que j’étais encore croyant (mais plus aveuglément). Le récit du premier meurtre comporte un détail totalement incohérent.

En effet, je cite :  »  Caïn connut sa femme; elle conçut, et enfanta Hénoc. Il bâtit ensuite une ville, et il donna à cette ville le nom de son fils Hénoc.  » Genèse 4,1-26. Hors Adam et Eve eurent deux fils, d’où vient la femme de Caïn ? Soit elle vient d’un autre peuple, soit elle est issue d’Adam et Eve et donc inceste.

Venir d’un autre peuple pose un problème. dieu (pour moi jamais de majuscule à dieu même en début de phrase, une manie ;)) vient de tout créer y compris les deux premiers humains, il ne peut donc y avoir d’autres peuples. Dans un autre billet je parlerai du peuple « élu » exterminant sur ordre divin d’autres peuples.

Sources : http://www.bibliques.com/lr/Penta/gn04.php

Jan van Eyck painting « Ghent Altarpiece » (1432) : Caïn et Abel meurtre du frère – Yorck Project
Continuer la lecture

Et si… Une partie de la solution du problème écologique résidait simplement dans la cohérence ?

On n’arrête pas d’entendre hurler que ces jours ci nous vivons à crédit sur la planète. Et c’est vrai nous allons dans le mur. Le changement climatique est incontestable, les océans sont des poubelles…

D’un autre côté, on passe des traités visant à faire se déplacer de la nourriture qui pourrait être produite localement. On parle sans cesse de taxis volants. On fait la pub d’un gugusse qui a pondu un truc volant qui consomme 90 litres de kerosene pour traverser les 40 km de mer de la France à la Grande-Bretagne. Je vois une nouvelle fois ce matin qu’un pays d’Asie nous renvoie des déchets ( https://www.franceinter.fr/environnement/les-pays-poubelles-reexpedient-les-dechets-a-l-envoyeur-dont-la-france )…

Indonesian officers check a container full with illegal imported plastics waste in Batam on July 29
, 2019. Indonesia has returned seven shipping containers of illegally imported waste to France and Hong Kong, an official. / AFP / SEI RATIFA

Et si on était juste cohérents ? Si on arretait de dire une chose et de faire son contraire ?

Ce n’est pas compliqué, prenons quelques exemples :

  • Nous disposons de moyens de communication très performants et un déplacement est très polluants. Taxons les déplacements professionnels ne nécessitant pas un interventions physiques (réunions essentiellement).
  • Nous produisons des déchets ? Réduisons leur volume en interdisant tout emballage non intégralement recyclable ou au minimum à 90% du poids ou du volume.
  • Investissons dans des services publics de traitement local des déchets avec un recyclage maximum. (Services Publics car bénéfices interdits, s’ils existent ils sont intégralement réinvesti dans la filière écologique).
  • Interdisons le déplacement d’aliments pouvant être produits localement sur plus de 200km.
  • Toute énergie fossible doit être taxée en fonction de sa pollution globale ou strictement compensée.
  • Interdisons la revente de « droits à polluer » (quotas carbone, taxe carbone…)

Il y a des dizaines d’exemples du même genre qui peuvent être trouvés.

Et aussi si on y réfléchit bien en fait une des causes majeures réside dans certains principes du libéralisme économique comme la libre circulation des marchandises. L’aspect du bien commun est complétement mis de côté au profit de l’enrichissement (au final toujours personnel d’une infime minorité).

Mais bon dans un pays où un ministre de l’environnement mangeur de homards est remplacé par la ministre des transports…

Continuer la lecture

Pas mauvaise semaine au niveau informatique personnelle

J’ai commencé en tout début de semaine l’éclatement de mon site en trois :

  • Un portail et photos
  • Un site Sciences et Technologies où je pourrai développer mes bidouillages, mes TutoTextes et les ressources que je découvre dans ces domaines
  • CE site essentiellement blog où j’exposerai mes opinions, mes reflexions…

A cet instant Le portail est pleinement opérationnel, Sciences et Technologies aussi. Les anciennes publications sont importées et j’en ai même mise en ligne de nouvelles.

Ici, c’est un peu moins terminé, l’ancien contenu est aussi importé mais pas encore totalement recatégorisé. Reste aussi à terminer le pendant de mon profil personnel qui vous permettra de me connaître un peu plus. Il sera différrent de l’autre site car il présente une facette différente de moi. Je dois aussi bosser sur la partie photo qui offre pour l’instant un service minimum. Le gros du travail est à effectuer sur Flickr et sur ma collection de photos.

J’aime bien l’esthétique des sites, j’utilise le même thème (oceanWP) sur les deux principaux. Assez dépouillé mais avec un soulignage vert pour ici et rouge pour l’autre. Je veux donner à la fois une uniformité pour montrer l’appartenance à un même ensemble et aussi un léger distinguo pour rappeler où l’on se trouve. Le portail me plait pas mal mais je pense pouvoir faire mieux.

En fait la canicule a été propice au travail dans la zone d’influence de ma clim 😉

Continuer la lecture

Juste un peu de décence

« 2016-11-05 – Université de l’engagement au Mans François de Rugy »by Parti socialiste is licensed under CC BY-NC-ND 2.0

On nous avait promis de l’exemplarité, nous avons eu… beaucoup de choses mais pas ça en tout cas.

Ainsi l’amateur de bonne chère ci-dessus qui fut écologiste (enfin qui se disait) a été en partie blanchi par ses pairs. Tout à fait normal de dépenser des fortunes en vins et homard, c’est pour le boulot.

Un pays se doit d’avoir une certaine façade, d’autant plus quand il s’agit du pays symbôle du luxe (où un patron de cette spécialité est en passe d’être l’humain le plus riche). Que l’on reçoive avec faste des personnalités étrangères est normal.

Mais dans des repas de travail (notion dont je crois ne pas avoir la même perception que ces gens là) !

Partout le populisme monte, le fascisme montre même son nez sans plus de honte et là nous avons des gens qui alimentent le « tous pourris » !

J’aime beaucoup De Gaulle (même si je suis loin d’être d’accord avec toutes les idées qu’il avait). L’histoire est connue, il avait fait installé un compteur électrique sur ses appartements pour payer ce qu’il consommait pour son usage privé. De même il arrivait que son épouse ramène de la volaille de leur maison de la Boisserie. Pourtant lorsque les circonstances l’exigeaient il n’hésitait à mettre en oeuvre le faste de la République.

PARIS, FRANCE – 01 JUIN: Yvonne de Gaulle, le président américain John Fitzgerald Kennedy, le président de la république Charles de Gaulle et Jacqueline Kennedy lors du dîner de gala au palais de l’Elysée (lors de la visite officielle des Kennedy en France) à Paris, France, le 1er juin 1961.

Mais il était des Hommes qui « se faisaient une certaine idée de la France » (c’est ainsi que commencent ses mémoire de guerre).

Il est maintenant des gens qui se font une idée certaine de ce que la France peut faire pour eux.

L’image ci-dessus me rappelle une phrase du discours d’investiture de J.F. Kennedy (  Et donc vous, mes compatriotes américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays… ) Il faudrait, je pense, que cette phrase, adaptée à notre pays, soit présente dans chaque bureau d’élu, de ministres à l’Assemblée Nationale, au Sénat…

En bref il faut des serviteurs de l’Etat et non des gens qui se servent de l’Etat.

Continuer la lecture

Séparer pour clarifier

Léonard de Vinci

Mes sites sont dédiés à une des personnes que j’admire le plus : Leonard de vinci.

Je suis très éclectique, c’est sans doute une de mes principales caractéristiques. J’ai en gros deux faces. Ici vous trouverez mon côté réactif, plus humain. Mes réflexions, mes engagements, mes colères parfois.

Comme vous le verrez sur mon autre hémisphère (Hémisphère Sciences & Technologies) une partie de moi est très « technologique » mais il y a aussi un côté émtionnel, impliqué dans la société. C’est ici que je l’exprimerai. Attention, si je suis un réveur voire un utopiste, je suis aussi un rationnaliste, je pense que vous les constaterez.

J’aimerai que vous me donniez votre opinion, surtout si vous n’êtes pas d’accord avec moi 😉 )

Bonne lecture

Continuer la lecture

Livres, renoncer au papier ?

J’ai largement plus d’un millier de livres papiers dans ma bibliothèque. Depuis maintenant quelques années je suis passé à la liseuse notamment à cause de problèmes d’arthrose des mains et des poignets. Je lis depuis plus de 55 ans maintenant (j’en ai 61), les livres ont été les compagnons de mes solitudes, de mes maladies, un immense plaisir. Ils ont été aussi les bâtisseurs de ce que je suis notamment en tant qu’autodidacte de l’ère pré-internet. Ils ont été surtout une porte vers le rêve, l’ailleurs. 

Je suis de ceux qui ont eu avec l’objet physique qu’est le livre un contact charnel. De ceux que l’odeur d’une bibliothèque enivre (enlivre ?).

Mais je dois impérativement faire de la place. J’ai commencé par éliminer plein d’autres choses, maintenant le gros morceau c’est la bibliothèque. 

Dans celle-ci  » heureusement « , de nombreux livres de poches, la majorité en fait.  Et oui, j’ai toujours préféré le nombre au format plus flatteur des belles éditions. Pour moi un livre doit avant tout être lu, sans cela il n’est qu’un tas de papier.

Le fait d’être essentiellement un lecteur plutôt qu’un collectionneur est une aide dans ce que je dois faire. Il m’est d’ailleurs déjà arrivé de procéder à une réduction libraire 🙂 notamment lorsque animateur de la bibliothèque de mon village d’alors j’avais fait don de quelques centaines d’ouvrages pour pallier au manque de moyens (une subvention pour un club de foot pas de problème, pour une bibliothèque…).

Je me suis préparé, j’ai récupéré en numérique la totalité des mes ouvrages préférés. Ainsi toute l’oeuvre traduite en français de A. E. Van-Vogt ou d’Asimov. D’ailleurs ma bibliothèque numérique contient plus de livres que je ne pourrais sans doute en lire et elle s’accroît sans cesse.

Quel sort donner aux futurs exilés ? Vendre ? Exclu, d’une part la valeur des poches d’occasion est négligeable, d’autre part j’ai envie de faire profiter au maximum d’autres lecteurs. Alors je pense qu’ils vont aller chez Emmaüs, ils seront disponibles à bas prix pour d’autres et ces quelque euros récoltés par l’association seront utiles.

A oui, j’arrive à m’immerger aussi bien dans un livre numérique aussi bien dans la version papier. Je ne dis pas que ce fut immédiat, il y eu une transition. Mais en fait je lis encore plus qu’avant (environ 500 livres sur l’année 2018, avantages et inconvénients d’être un lecteur express (que certains appellent expert 😉 )). Maintenant j’ai ma liseuse avec une bonne part de ma bibliothèque presque toujours avec moi. Elle est même étanche (très pratique pour le bain). Avantage supplémentaire, je lis très souvent plusieurs livres en même temps et plonge dans celui le plus proche de mon humeur du moment. Je n’ai plus à choisir celui que je vais emporter.

Ce petit billet en fait m’aura essentiellement permis de consolider mon choix sur l’avenir de ma bibliothèque qui va donc devenir en grande partie numérique. Vous remarquerez que je ne dis pas virtuelle, l’essence d’un livre est son contenu est elle n’est jamais virtuelle mais bien réelle.

 » Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.  » Alfred de Musset

Nota : Ma liseuse est une kobo forma (voir son test sur lesnumériques.com), c’est un peu la Rolls des liseuses, elle est géniale mais assez encombrante et surtout très onéreuse. Vous pouvez en trouver pas mal de modèles pour moins de 100€. Personnellement je déconseille les kindle d’Amazon qui ont sans doute le meilleur rapport qualité/prix mais sont très prisonnières du format d’ebooks propriétaire d’Amazon (qui donc se rattrape sur les livres vendus). Moi, j’aime beaucoup kobo. Allez un petit lien vers un site dédié aux liseuses :
http://www.liseuses.net/tests-des-liseuses/

Et enfin dernier cadeaux, mon site préférés pour trouver légalement des milliers de lectures gratuites, beaucoup de classiques mais pas seulement :
https://www.ebooksgratuits.com/

Continuer la lecture

Affûter son esprit critique, un effort constant…

Affûter son esprit critique, un effort constant…

Beaucoup de temps consacré à lire en ce moment et peu à écrire. Je vous propose donc un petit texte issu, d’une de mes lectures actuelles, un manuel de philosophie pour Terminale datant de 1961, le Huisman et Vergez tome 2 intitulé « La connaissance » : La volonté doit précisément diriger … Lire la suite Merci de consulter l’article original à http://www.outilsfroids.net/2019/05/affuter-son-esprit-critique-un-effort-constant/ afin de faire vivre leur site.

Continuer la lecture

J’ai fait un rêve : une société pour l’enseignement.

J’ai rêvé que les études, l’éducation étaient un droit fondamental.

Je voyais un pays où chacun pouvait voir totalement prises en charge ses études.

Où l’on considère l’éducation, l’apprentissage comme un investissement à long terme.

Où l’égalité réelle existe vraiment, car chacun peut tout au long de sa vie faire ou refaire des études, se former. Le seul engagement, l’assiduité. À partir de là l’état fourni outre la formation et tout ce qui est nécessaire à son suivi (matériel scolaire, accès à internet, ordinateur portable…), éventuellement une pension complète, pour les plus de 16 ans une indemnité de subsistance égale au SMIC si le logement n’est pas fourni sinon celui-ci moins la valeur de celui-ci (sur une base nationale actualisée annuellement). Une protection sociale aussi et, à partir de 21 ans, une cotisation retraite. Le tout étant non imposable.

Ainsi plus de barrières financières aux études ou à la reprise de celles-ci. Une simplification, tout élève étant, de fait, boursier. Pour les plus jeunes un accès possible à un internat sans condition de ressources ni de lieu. Pour les autres, la possibilité de continuer, compléter sa formation ou de se reconvertir totalement sans l’obstacle financier.

Certes cela a un coût, important sans doute. Mais des économies seront possibles par les multiples organismes de formation et les innombrables dispositifs d’aides disparaissent au sein de l’Éducation nationale. Des programmes de construction d’hébergements massifs sous forme de campus permettent de réduire le montant des travaux puis celui de fonctionnement. Il me semble utile que ces structures soient autogérées par ceux qui y vivent.

Il ne faut pas oublier l’apprentissage dont les élèves bénéficieront naturellement des mêmes dispositifs, les maîtres, personnes physiques, entreprises ou administrations bénéficieront pour leur part d’une compensation financière substantielle.

Mais imaginez la puissance d’une société où chacun peut bénéficier de la meilleure formation.

Imaginez le potentiel de création, d’innovation, de performance.

Il faudra faire attention à ce que ce système ne se transforme pas en une machine à faire de l’employabilité. Non chacun doit être maître de ses choix de formation. Les parcours guidés ont depuis tellement longtemps montré l’incapacité de ceux qui planifient à percevoir l’avenir.

Ceci n’est qu’un rêve, il y a tellement de choses à préciser, améliorer pour que cela devienne un projet. Mais au départ de tout il y a une idée.

Continuer la lecture
Fermer le menu