Aller voir le beau, le ressentir, méditer peut-être

Je suis athée, tous ceux qui me suivent sont au courant je pense 

2018-06-29T11-22-54-107


Mais outre la beauté des bâtiments de leur décoration, j’aime aller dans des églises, des cathédrales, il y a une ambiance que j’aime, que j’aurai du mal à définir avec des mots non religieux (recueillement…). Je ne suis pas retourné à Notre Dame depuis au moins 40 ans, ce qui m’y déplaisais déjà à l’époque c’était les marchands du temple, les défilés de touristes, les machins à pièces dans tous les coins. 
Cette cathédrale était sublime et j’espère qu’elle le redeviendra. Mais partout dans notre pays il y a des lieux dans lesquels on peut aller, ressentir cette impression « d’hors du temps » parfois de simples petites églises ou chapelle ou alors d’autres monuments où l’on se sent un peu emporté. Où l’on se doit d’aller en respectant ceux qui y viennent par le silence, la discrétion. 
Quand je travaillais à Lille il m’arrivait d’aller attendre mon train dans l’église St Maurice, cela faisait longtemps que je ne croyais plus. J’étais là assis à contempler les colonnes, les statues, une sorte de médiation sans doute et j’en sortais apaisé. 
Regarder le beau, dans le calme, essayez, c’est génial.

P1000645
Continuer la lecture

Encore moins de raisons de soutenir les gilets jaunes

Dans une billet repris de facebook du 22/12 je disais pourquoi je ne soutiens pas les gilets jaunes (voir : Reprise facebook de 22/12/2018 : Pourquoi je ne soutiens pas les gilets jaunes ), il semble que l’actualité m’apporte encore plus de raisons pour cela.

Selon BFM TV (je sais, BFMTV 😉 ) les réponses à la consultation en ligne lancée par CESE sur 9000 contributions et 260 869 votes arrive en tête avec 5987 vote la proposition d’abrogation de la loi Taubira.

Je pensais bien que ces protestataires étaient plutôt de la catégorie Poujadistes, très à droite. L’âge, les catégories  socio-professionnelles de bon nombre d’entre-eux les positionnaient plus à droite, voire à l’extrême droite. Bien sur il ne faut pas généraliser et un nombre substantiel sont plutôt très à gauche (Insoumis notamment) et d’autres y voient simplement un écho à leur révolte face aux évolutions de la société.

Bref en bonne partie une assemblée de circonstances et non de sentiment politique profond pour une société plus juste. Une union de moi et pas un nous.

Quand je regarde un peu plus les autres revendications il me semble depuis toujours y voir de très nombreuses incohérences. Par exemple moins de taxes mais plus de services publics.

Quelle tristesse que la gauche non extrême n’existe plus qu’au travers de lamentable Mélenchon ! Le Parti Socialiste a fait son temps et s’est, à mon avis, totalement discrédité pour son soutien à une politique libérale. Je regrette que Benoit Hamon n’est pas la carrure pour refonder une gauche sociale, ouverte… Que reste-t-il comme espoir ? Franchement je n’en vois pas beaucoup. Mes craintes sont que à notre tour nous ne basculions dans les ténèbres de l’extrême droite.

J’en veux énormément à cette Europe qui aurait pu être une chose formidable, un lien, une puissance mondiale et qui s’est résumée en un déni de la démocratie, une machine à promouvoir le libéralisme économique et l’instrument d’un pays : l’Allemagne.

Peut-être est-il de notre nature de sombrer au plus profond pour rebondir ensuite, j’espère me tromper.

 

 

Continuer la lecture

Reprise facebook de 22/12/2018 : Pourquoi je ne soutiens pas les gilets jaunes

Pourquoi je ne soutiens pas les gilets jaunes (même si je suis d’accord certaines de leur revendications).
– Parmi eux une bonne part n’ont pas voté. Comment je le sais ? Ils le disent ! Et réclament plus d’élections où ils n’iront pas !
– La France est un des pays les moins syndicalisés. Combien d’entre eux le sont ?
– Quand il y a eu la loi travail où était-ils ?
– Vouloir moins de taxes et plus de services publics (mais aussi moins de fonctionnaires), la logique m’échappe.
– Une part non négligeable d’entre eux font de l’immigration le bouc émissaire. A quand les juifs, les francs-maçons… ?
– Leur mouvement profite politiquement à qui ? Aux fascistes de l’extrême droite (dixit nombreux sondages).
– Je ne pense pas que ce mouvement soit fondamentalement un mouvement populaire, c’est un mouvement d’individus.
– Combien de gilets jaunes aujourd’hui étaient bonnets rouges d’hier ? Pourtant l’ecotaxe avec ses portiques était une mesure juste de pollueurs payeurs.

Alors bien sur il y a plein de gens sincères parmi eux, mais si avant tout, tous les jours ils s’investissaient dans la vi e publique, politique ! Les avancées de 36 ont été faites par des actions syndicales, politiques. Les réformes sociales issues de CNR de même, ne l’oublions pas .

Rappel les 70% ou presque de députés ont été élus avec 35 % d’électeurs, 22 % abstention au premier tour de la Présidentielle, 51% au premier tour des législatives, 43,4 au second !

Continuer la lecture
Fermer le menu